01
Mar

ALGAENAUTS, LE PROJET SUR LA BIOÉCONOMIE CIRCULAIRE ET L’ÉCONOMIE BLEUE

ALGAENAUTS, LE PROJET SUR LA BIOÉCONOMIE CIRCULAIRE ET L’ÉCONOMIE BLEUE 

Réduire les grandes quantités de produits chimiques (nitrates, phosphates et ammonium) qui pénètrent dans les océans à partir des engrais utilisés dans l’agriculture et développer des biostimulants qui contribuent à la diminution des engrais traditionnels; ainsi que de développer des pesticides qui peuvent éliminer les ravageurs de manière durable sont les prochains défis auxquels est confrontée la société d’Almérie, Biorizon Biotech.

NOUVEAUX DÉFIS POUR AMÉLIORER LES CULTURES

Les Objectifs Européens fixés dans le nouvel accord vert visent une transition écologique qui favorise un système alimentaire sain et durable, avec des objectifs tels que la réduction de 50 % de l’utilisation et du risque des pesticides, 20 % de l’utilisation d’engrais et 50 % de la vente de microbicides utilisés dans l’élevage et l’aquaculture, ainsi que l’affectation d’un quart de la superficie agricole à la production biologique.

Face à cette nouvelle situation, Biorizon Biotech entame une nouvelle étape qui constitue un saut important pour l’entreprise, en développant une nouvelle ligne de biopesticides à base de microalgues spécialement sélectionnées.

En plus de contribuer à la réduction de l’utilisation de pesticides de synthèse chimique, les pesticides issus de microalgues permettent également de prendre en charge les cultures de manière durable, ne laissant aucun résidu dans les fruits et étant totalement compatibles avec les stratégies de lutte biologique.

L’UNION EUROPÉENNE S’ENGAGE À LA RECHERCHE ET LE DÉVELOPPEMENT DE BIORIZON BIOTECH

Le respect de l’environnement a été la principale prémisse qui a guidé les actions de cette entreprise depuis ses débuts.

« Aujourd’hui, de nombreux agriculteurs du monde entier commencent à comprendre la bonté des microalgues en tant que biostimulants, et développer des biopesticides a été notre nouveau défi », affirme Joaquin Pozo Dengra, son directeur de R + D + i. 

 

 

Le grand engagement de l’Union européenne dans le développement de biopesticides à base de microalgues a permis, à travers notre projet ALGAENAUTS et avec un investissement de 1,5 millions d’euros, faire un saut en avant dans le développement de solutions qui n’existent pas actuellement sur le marché et renverra complètement le concept de lutte antiparasitaire.

Dans le cadre du programme « Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche », l’Union européenne a financé ce nouveau projet intitulé ALGAENAUTS, dont l’objectif est l’exploitation totale de la biomasse dans des microalgues cultivées de manière durable utilisées pour la production de pesticides et de biostimulants à partir de la biomasse résiduelle issue du processus de production de pesticides sous un concept de bioéconomie circulaire avec zéro déchet.

ÉCONOMIE CIRCULAIRE ET BLEUE

Une union entre la stratégie de l’économie bleue et la bioéconomie circulaire offre un modèle durable à long terme. Tous deux prônent l’utilisation des ressources naturelles selon un modèle de valorisation totale sans déchets. C’est-à-dire, que ce qui était autrefois un déchet revient dans le processus économique en tant que matière première pour l’obtention de nouveaux produits.

Contrairement à l’économie verte, qui exige que les entreprises investissent davantage et que les clients paient plus pour obtenir la même chose en échange de la préservation de l’environnement, la bioéconomie circulaire considère les déchets comme une ressource et cherche des solutions inspirées du design naturel.

DES OCÉANS PLUS SAINS AVEC DES CULTURES SANS NITRATES ET SANS PHOSPHORE

Biorizon Biotech, qui a récemment reçu le Prix de l’économie durable pour sa « contribution à la réduction de l’empreinte carbone », travaille pour pallier les graves problèmes que l’azote et le phosphore dérivés des engrais traditionnels causent dans les eaux intérieures et les mers , comme dans le Mar Menor.

Réduire l’utilisation de ces composants a un impact positif sur les écosystèmes aquatiques et donc sur notre écosystème.

Des recherches menées pendant plusieurs années dans le but de permettre aux agriculteurs de cultiver des cultures de qualité de manière durable et productive permettront en 2022 qu’une ligne de produits révolutionne le concept d’agriculture durable.

Être capable de contrôler les ravageurs de manière durable et de développer des biostimulants pour résoudre nos problèmes avec les nitrates et le phosphore aura un impact assez positif sur notre santé en tant qu’êtres humains par extension de la santé dans les océans et les cultures.

Copyright © 2022 by Biorizon Biotech. All rights reserved.